Fumer du CBD de la façon la plus pratique qui soit !

Fumer du CBD de la façon la plus pratique qui soit !

Ce n’est plus un secret, le CBD est bel et bien en circulation dans nos rues et nos villes. Mais faut-il réellement s’inquiéter qu’une telle substance ait posé valise chez nous ? L’avis du Gouvernement est négatif aux dernières nouvelles après l’autorisation du commerce de CBD annoncée. Alors qu’il est déjà présent sous plusieurs formes, le CBD se consomme majoritairement en fumée. Quelles sont donc les choses à savoir avant de se lancer et de fumer du CBD pour la première fois ?

Erreurs récurrentes au moment de fumer du CBD

Dès que la phrase « fumer du CBD » est prononcée, la première chose à laquelle notre cerveau pense, c’est substance stupéfiante. Pourtant, il existe bien une différence entre CBD et cannabis conventionnel. Le CBD est en fait un des très nombreux cannabinoïdes qui sont présents dans la composition du cannabis Sativa, plus communément appelé chanvre. Comprenez donc par ceci que la consommation, l’achat et même la vente de CBD sont parfaitement légaux aux yeux de la loi (en respectant un cahier des charges imposé toutefois). Mais là n’est pas la question, fumer du CBD est un acte qui n’est pas prohibé par la loi même si c’est fortement déconseillé.

Ce qu’il faut éviter à tout prix, c’est de mélanger du tabac et du CBD dans un même joint. Non pas parce que l’association est particulièrement nocive, mais plutôt parce que ça n’a aucun sens précis. Le tabac, ou plutôt la nicotine, est une substance plus stimulante qu’autre chose. De l’autre côté, le CBD aurait apparemment des effets relaxants et antistress (selon les adeptes). L’association des deux ne rimerait vraiment à rien, si ce n’est de bousiller vos poumons plus rapidement qu’une cigarette 100 % nicotine classique.

Aussi, il faut savoir que certains dérivés à fumer du CBD ne sont pas autorisés par la loi. Pour tout ce qui est résine et substrats, il n’y a aucun problème, par contre, les fleurs et les bourgeons ne sont pas légaux. Dernière erreur à ne surtout pas commettre : associer de l’huile de CBD et de la résine. Non seulement c’est très dangereux (risque d’inflammation), mais ça n’apporte vraiment rien de plus à votre joint. Les bienfaits supposés de l’huile s’évaporeront avec la chaleur, ne vous laissant que le goût de brûlé en bouche.

Fumer du CBD en le vaporisant, est-ce une bonne idée ?

Il existe un tout autre moyen de fumer du CBD sans se flinguer le système respiratoire pour autant : la vaporisation. Attention, ce terme comprend deux significations différentes. La première est en relation avec les cigarettes électroniques (vapotage plus vulgairement). On parle alors d’e-liquides à base de CBD, un produit tout à fait légal et contrôlé. La deuxième signification implique le procédé de chauffage de produits à base de CBD, qui sont le plus souvent :

Ici, il n’y a pas de flamme directement en contact avec la matière, seulement un transfert de chaleur par convection ou conduction. L’avantage de cette technique, c’est qu’elle est beaucoup moins nocive que la fumée classique. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est d’un vaporisateur et de connaître les bonnes températures d’ébullition de vos produits.

top